mardi 30 janvier 2018

ADN de Yrsa Sigurdardóttir


Bonjour mes ami(e)s, voici ma chronique. 







Quatrième de couverture


Elísa Bjarnadóttir méritait d'être punie. Elle devait payer. Mais quelle faute pouvait justifier une telle violence ? On vient de retrouver la jeune femme à son domicile, la tête entourée de gros scotch, exécutée de la façon la plus sordide. L'agonie a dû être atroce. Sa fille de sept ans a tout vu, cachée sous le lit de sa mère, mais la petite se mure dans le silence. Espérant l'en faire sortir, l'officier chargé de l'enquête se tourne alors vers une psychologue pour enfants. C'est sa seule chance de remonter jusqu'au meurtrier. Ce dernier n'a pas laissé de trace, juste une incompréhensible suite de nombres griffonnée sur les lieux du crime. Alors que les experts de la police tentent de la déchiffrer, un étudiant asocial passionné de cibi reçoit à son tour d'étranges messages sur son poste à ondes courtes. Que cherche-t-on à lui dire ? Sans le savoir, il va se retrouver mêlé à l'une des séries de meurtres les plus terrifiantes qu'ait connues l'Islande.



Mon avis,


ADN, de Yrsa Sigurdardóttir, se situe dans la lignée des thrillers scandinaves, avec ce petit truc en plus, qu’eux seuls, parviennent à suppléer si délicatement. 

Dès réception de ce roman et en préambule à ma lecture, la quatrième de couverture avait suscité en moi une curiosité maladive (comme d'habitude, me direz-vous😉).
Donc, c'est avec un certain empressement que je me suis jetée sur ce thriller et bien m'en a pris. Hooo que oui! 

Comme à son habitude, le thriller scandinave pose le préfixe, la racine et le suffixe de l'intrigue avec une indiscutable maitrise du détail. Pour ceux qui ne connaissent pas la stylistique nordique, n'allez surtout pas penser qu'elle soit apathique! Que du contraire, l'allégorie prend son temps et les éléments se placent astucieusement.

Sans vous en rendre compte, la trame vous happe en un claquement de doigts. Vous voilà captif et cadenassé par une intrigue dès plus tordue. En effet, l'auteure joue avec ses personnages et les supplicie à souhait. Chacun d'entre eux tient son rôle avec une éloquence et une régulation du tragique qui vous flanque la trouille et vous hérisse le poil. 
Ne vous attendez pas à des scènes gores et sanguinolentes, non, l'auteure a privilégié le suspens, l'angoisse et l’anxiété comme plat de résistance. 
La construction scénaristique est à la hauteur de la thématique et engendre une vraie dépendance. 
Yrsa  Sigurdardóttir manipule son lectorat avec une certaine aisance et en abuse intelligemment. L'auteure prend un malin plaisir à vous embuer l'esprit. 
Les moindres schémas, ébauches ou indices que vous élaborez, susceptibles d'établir un profil, sont balayés par un sens inné du suspens et de la mise en scène sans jamais être pathétiques ou redondants.


Que dire du style de l'auteure.


Eh bien, pour être tout à fait honnête, cette patte est singulière et se définit par un caractère constant et assuré tout au long du récit. 
Le langage stylistique est formel et est assimilé rapidement. 
Les schémas narratifs s'accordent parfaitement avec une genèse impeccablement orchestrée. 
Les chapitres sont condensés et devancés par une datation claire pour une compréhension limpide des faits qui recoupent, l'historique d'un passé qui déterminera des évidences aux conséquences désastreuses et funestes.
La phraséologie est lisse et fluide. 
Les ressentis et les émotions sont exploités et disséqués par un dramatique et un pathétique établis avec brio. 


Bref, ce thriller est en parfaite symbiose avec mes préférences thrillistiques. 
Page après page, l'intrigue se dévoile et vous en prenez plein les yeux. 
Je me suis régalée et j'en redemande. 
Cette auteure mériterait plus de visibilité et de reconnaissances. 
Ce qui est chose faite, en ayant été élu, le meilleur roman policier de l'année au Danemark et en Islande.  
Mes félicitations Madame. 

L'auteure, 






Nationalité : Islande 

Né(e) à : Reykjavik , le 24/08/1963

Biographie : 


Yrsa Sigurdardottir est une auteure islandaise de romans pour la jeunesse et de polars. Elle écrit depuis 1998.

Les personnages récurrents de ses polars sont l'avocate islandaise Thora Gudmundsdottir et un ancien inspecteur allemand Matthew Reich.

Par ailleurs, Yrsa Sigurdardottir exerce toujours son métier d'ingénieur civil. Elle est actuellement responsable technique sur un très gros projet de construction hydro-électrique en Islande., où les tempêtes hivernales et le blizzard empêchent souvent tout déplacement... pas étonnant dès lors, qu'elle ait su peindre à merveille l'atmosphère d'un site isolé. 

Son travail a été primé en Islande à plusieurs reprises. 


Détails du produit

  • Broché: 416 pages
  • Editeur : Actes Sud Editions (3 janvier 2018)
  • Collection : Actes noirs
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2330090552
  • ISBN-13: 978-2330090555


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire